#46

Martin Bruneau est par ailleurs le peintre d'un immense tableau qui est lui, accroché à la tête de mon lit, tandis que le tableau de Valérie, Valérie Prats, est, lui, accroché sur le mur qui lui fait face, côté pieds du lit, ce tableau de Martin est une vanité que je prends souvent le temps de contempler quelques instants avant de me coucher, il arrive même que cette contemplation fasse office de lecture du soir. Donc le matin je me lève avec un tableau qui est une représentation claire du bonheur, tandis que le soir je me couche avec des pensées aussi sombres que celles de ce tableau remarquable de Martin.

C'est par ailleurs pendant la période pendant laquelle Martin travaillait à cette série de vanités que j'ai filmé les séquences animées de mon petit film, Philippe, sur une musique de Elemarsons.