#15

Le lendemain, c'était mercredi, et je pourrais presque en dire qu'il ne s'y est rien passé, aucun fait saillant, si ce n'est qu'en fin d'après-midi j'ai reçu un appel du gardien de police Untel qui m'a informé que l'agresseur d'Émile passerait en comparution immédiate au tribunal de Créteil à la ixième chambre, m'indiquant par ailleurs que si je le souhaitais je pouvais encore me constituer partie civile et, en tout état de cause, assister à cette audience de comparution immédiate. Sur le coup je me suis demandé si je ne devrais pas appeler mon avocate pour lui demander conseil, nous constituer partie civile, l'idée ne me plaisait pas beaucoup et ce qui a achevé de me convaincre de ne pas appeler mon conseil c'est que j'étais à peu près assuré que j'allais me faire engueuler par elle qui me trouve toujours trop libéral et qui s'emploie à chaque fois à me démontrer que mon comportement est illogique ou encore que je suis trop bon et je vois bien que dans sa bouche cela veut souvent dire trop con. Et je n'exclue même pas que ce soit le cas d'ailleurs.

(Extrait de Raffut)