Avertissement en guise d'introduction

 

Pour les vrais amateurs de chinoiseries, je reprends dans ce texte le principe des liens hyper-textes du langage HTML qui permet de construire des pages de site internet (1). J'emprunte ce principe, en le modifiant, à Julio Cortazar dans son livre Marelle. Ainsi au milieu d'une phrase le lecteur pourra buter sur le caractère chinois suivant "". Ce caractère agit comme lien hypertexte, en cliquant dessus le lecteur sera renvoyé à une autre partie du texte, et pour faciliter son arrivée sur la page en question, le mot-clé qui fait le passage entre les deux pages distantes sera souligné. Parfois le même "" pourra renvoyer à plusieurs autres parties du texte, le choix entre ces différentes parties du texte se fera de façon aléatoire. Il appartient alors au lecteur de décider arbitrairement s'il veut poursuivre sa lecture ou se fier au "". Le lecteur peut tout aussi bien choisir d'ignorer toutes ces chinoiseries ou même d'adopter un système mixte de lecture qui consiste à tantôt ignorer les mots-passages, tantôt au contraire, les utiliser pour tromper l'ennui qu'un extrait ou l'autre aura fait naître, ce que nous déplorons, bien sûr. En tout état de cause il n'est pas recommandé de lire ce livre en diagonale. Enfin pour les lecteurs soucieux de se perdre au plus vite dans le dédale ainsi proposé, rendez-vous leur est donné page 59 . Au contraire le lecteur peut choisir de suivre ce récit de façon linéaire et pour cela de cliquer sur le deuxième des idéogrammes à gauche de l'écran, ou encore de cliquer ici.

Par ailleurs la version électronique de ce roman vous donne également la possibilité de jouer au Tangram, puzzle chinois. En tête de chaque chapitre figurent des énigmes de tangram, en cliquant sur ces figures, une nouvelle fenêtre s'ouvrira, et un programme java, conçu et réalisé par mon ami Julien Kirch vous permettra de reconstituer les différentes figures. Pour ouvrir tout de suite une partie de Tangram, cliquez ici.

 



(1) En cela l'incitation, en annexe, à se reporter au Petit traité invitant à la découverte de l'art subtil du go de Pierre Lisson, Georges Perec et Jacques Roubaud, cette invitation, donc, peut être considéré comme un lien vers un autre site, vers un autre livre. (retour au texte)

Chapitre suivant.