La mort parfois nous frôle les cheveux,
nous dépeigne
et n'entre pas.

Est-ce une grande pensée qui l'arrête?
Ou peut être pensons-nous
quelque chose de plus grand que la pensée elle-même?


 

 

In Poésie verticale de Roberto Juarroz.