My Harp as a filter, de Jean-Luc Guionnet

Mon harpe comme un filter
D'un autre côté - partie 1


Pour harpe, objets, deux tables, une chaise, des microphones et des enceintes. Dédiée à RHODRI DAVIES Tokyo, Krakow, Paris, Madrid - 2007

I - LA SITUATION
II - L'ACTION
III - DETAILS & ARTICULATIONS
IV - COMMENTAIRES

I - En tout premier le joueur de harpe doit faire face au public au milieu de la scène.
I - L'amplicification doit être aussi efficace que possible, de telle sorte que le public puisse entendre cette pièce comme un gros-plan sonore de l'aire de jeu (c'est-à-dire, le corps de l'interprète, l'instrument, les deux tables, les objets, la chaise etc — ce qui ne veut pas dire que cette amplification doive être agressive, juste un gros plan de sons que l'on peut à peine entendre dans une situation normale)
I - A la droite de l'interprète une table que l'interprète peut atteindre entièrement de sa main droite.
I - Pareillement sur sa gauche, une table qu'il peut atteindre entièrement de sa main gauche.
I - Sur une des tables un lot d'objets que l'interprète a choisis, trouvés et ramassés et qu'il a accumulés sur cette table avant le concert et rien sur l'autre table.
I - Les deux tables doivent être dans un matériau différent : par exemple, métal et bois, bois et plastique, verre et métal, etc, c'est à la convenance et au goût de l'interprète.
I - L'interprète, la harpe, et tous les objets doivent ensuite entourés de microphones de telle sorte qu'aucun mouvement ne puisse échapper à l'amplification, tous les gestes doivent être entendus, les bras, les jambes, les pieds, la respiration, les mains, les résonnances, le toucher des cordes, le toucher du corps de l'instrument, et le toucher des objets.

II - Certains des objets pourront être cassés ou détruits pour les faire passer au travers de la harpe.
II - Le processus consiste à faire passer chaque objet au travers de la harpe d'une table vers l'autre.

III - Chaque résonance doit être poursuivie jusqu'à son terme, et doit se terminer naturellement quand l'objet est entièrement passée au travers de la harpe.
III - Il est possible de désaccorder la harpe pour une passe particulière mais cela ne doit pas être fait en amont, l'instrument ne doit pas être préparé.
III - Le passage choisi dans l'instrument, l'intervalle entre deux cordes, doit être différent pour chaque passage.
III - Une fois que l'objet est de l'autre côté de la harpe une note spécifique doit être produite comme signal pour signifier que cette action est aboutie : une note que l'interprète choisit et qui ne peut se produire possiblement pendant qu'un objet passe au travers de la harpe, c'est une note spécifique qui ne peut se produire qu'à cette occasion). Cette sonorité doit être jouée avec un silence avant et après et sa résonnance doit se poursuivre jusqu'à sa fin naturelle.

Il y a cinq signaux différents
a/ un pour signifier que le passage était facile
b/ un pour signifier que le passage n'était pas si facile
c/ un pour signifier que cela a vraiment été difficile de passer au travers cet objet
d/ un pour, je n'ai pas pu faire passer cet objet
e/ et un pour, j'abandonne tout à fait : c'est la fin

III - Si un objet doit être cassé pour passer au travers de la harpe, toutes ces parties doivent passer au travers de la harpe, la partie musicale de cet objet spécifique est achevée quand toutes les parties de l'objet sont passés de l'autre côté de la harpe.
III - Si un objet est trop grand et qu'il ne peut pas être cassé, cet objet doit être posé sur le sol sous la première table.

IV - Ce que l'on appelle objet peut être n'importe quoi, de plus ou moins solide, il n'est pas obligatoire qu'il soit absolument indentifiable, il peut être tout ou partie d'une chose, une chose plutôt qu'un objet.
IV - Le nombre d'objets détermine la durée de la pièce.
IV -Si vous pensez vraiment que c'est possible et que la salle de concert est assez petite pour cela vous pouvez produire une interprétation acoustique de cette pièce.

IV - A propos de la façon de comprendre et jouer cette pièce: l'action de jouer la pièce doit être comprise comme une procédure globale et si quelque chose doit être appris par cœur, ce sont les règles pas le résultat. Cela concerne l'automatisation interne (s'automatiser soi-même, moi en tant qu'automate), cependant une fois la procédure comprise, toute l'attention possible doit être dédiée à la qualité sonore (et pourtant tout ou partie de la pièce peut être joué stupidement exprès, ou pas, exprès). L'interprète doit se concentrer sur une façon acousmatique d'écouter, ce qui veut dire qu'il doit se concentrer davantage sur un effet de bande son non musicale plutôt que musicale. Cette pièce n'a rien à voir avec quelle que forme d'humour ou d'ironie que ce soit : son humeur doit être neutre ou celle d'un drame si une implication psychologique est nécessaire.

Une interprétation radiophonique de cette pièce est également possible

Pour harpe, objets, deux tables, une chaise, des microphones des enceintes et un commentateur.

Même procédure, on conduit la pièce de la même façon, mais un commentateur, un véritable reporter musical, doit précisément décrire ce qu'il se passé.
1/ Nommant les objets l'un après l'autre
2/ Il doit également expliquer comment l'interprète se débrouille pour faire passer les objets au travers de la harpe — d'une façon qui voisine à la fois le commentateur sportif et l'explication scientifique et en temps réel, pendant que l'interprète fait ce qu'il a à faire.
3/ Il compte les objets, objet numéro 1, numéro 2, numéro 3, 4, 5 etc... chaque fois que le signal est joué.
4/ Il doit également donner les temps pour la traversée de chaque objet, par exemple 2'35 pour le troisième objet, lequel est une corde de 5 mètres de long.
5/ La voix du commentateur doit être très claire, douce (intime) et doit décrire brièvement ce qu'il se passé de telle sorte que la " musique " puisse être entendue seule aussi.

Dans cette version les microphones sont encore plus importants que dans la première version.

Note :
— un perchiste peut remplacer tous les microphones
— la version radiophonique peut également être jouée en concert.