Dimanche Se prémunir des manchots ce soir



J’ai décidé de prendre sérieusement le problème des manchots ce soir. Cela fait plus d’un mois qu’il n’y a pas moyen d’avoir une conversation sérieuse, que c’est difficile de trouver des concerts ou des spectacles parce que ces derniers, pas fous, préfèrent ne pas se mesurer aux manchots les soirs de match. Bref j’en ai assez de m’arracher les cheveux avec ça.

Alors j’ai travaillé toute la journée dans le garage pour celles et ceux qui comme moi n’ont aucun goût pour les pousseurs de citrouille. Je vous ai préparé de la distraction. Tous les jours. La chronique photographique de l’année 2015 à raison d’une image par jour, oui, mais souvent il y a des liens, vers toutes sortes de trucs, des vidéos notamment, bref je me suis donné du mal pour que vous puissiez faire durer un peu le plaisir.

Et sinon je vous prête un de mes disques qui nul doute devrait vous permettre de surmonter le vacarme des klaxons et autres cris de bêtes que l’on entend parfois même dans les quartiers tranquilles, des cris de bêtes poussés sans doute par des personnes qui auraient peur la nuit dans les Cévennes d’entendre les sangliers dîner.
John Zorn donc, Painkiller







Et puis un petit dessin de L.L. de Mars pour la route. Ça ne change rien mais cela défoule.



Le bloc-notes du désordre