Samedi Samedi 18 décembre 2010



Les étreintes de Michele, Dominique et Virginie dans le hall de l’hôtel avant de repartir pour Clermont-Ferrand, je ne suis pas prêt de les oublier et elles en disent un peu long à propos de cet échange qui fut le notre ces deux dernières semaines.

Je vis le voyage du retour en punition, dans le même état d’esprit que celui qui était le mien enfant quand nous rentrions de vacances ou tout simplement d’un week end à Loos.

Lorsque je pousse la porte de la grande salle dans laquelle je travaille, je suis étreint par les émotions, le plafond me semble terriblement bas, voilà ce que font deux semaines avec douze mètres de plafond au dessus de soi et des éclairages perchés et gélatinés dans des nuances très sombres, de même les néons de la salle informatique sont blafards, même aveuglants pour le prisonnier du cube que j’ai été à [ars] numerica.

Du nerf, min gars, du nerf, tu le savais.  

Vendredi Vendredi 17 décembre 2010



Tension.

Tentative de reprise des notes de Formes d’une guerre au format d’Ursula.  

Jeudi Jeudi 16 décembre 2010



Première. Trac. Applaudissements.

Tentative de reprise des notes de Formes d’une guerre au format d’Ursula.  

Mercredi Mercredi 15 décembre 2010



Les trois écrans comme trois grandes toiles, le comprendre un peu tard.

Tentative de reprise des notes de Formes d’une guerre au format d’Ursula.  

Mardi Mardi 14 décembre 2010



Réglages fins. C’est pour cela que l’on a fait un tel chemin.

Tentative de reprise des notes de Formes d’une guerre au format d’Ursula.  

Lundi Lundi 13 décembre 2010



Reprendre, anxieusement, le travail.

Tentative de reprise des notes de Formes d’une guerre au format d’Ursula.  

Dimanche Dimanche 12 décembre 2010



Relâche.

Tentative de reprise des notes de Formes d’une guerre au format d’Ursula.
Le bloc-notes du désordre