Fontenay-sous-Bois, le premier septembre 2012

#1.

Tu disais: "Contre routine contre gris contre lenteur contre visages ternes contre visages muets contre et visages et langues qui se détournent contre et toi tu criais mais criais contre alors ensemble ensemble contre et on marchait on criait contre mais les cahots mais les mur et puis toi aussi et moi contre le mur et trop trop de leurs guerres trop partout de mains sur la tête bras sur le front contre non je m'enferme toi tu hurles contre je n'entends rien le mur je suis contre la tête est morte la tête est en plâtre fausses têtes en vitrines c'est toute la ville et les puissants faits de têtes en plâtre et nos écrans du dedans alors nous on crie comme dedans ça crie nous on les tend au-dehors nos craquements du dedans on les jette au dehors on répète contre et tant d'autres déjà ont dit hurlé crié parlé affiché peint photographié joué contre mais nous ici on appelle nous ici c'est voix ici c'est image ici c'est chant de peau de cordes et les machines aussi sont voix du contre et comme tout du monde paraît petit en ces instants demain demain serait possible tu crois mais comment comment on ne serait pas comment on ne serait pas contre" mais tu ne le disais pas pour moi si? En tout cas moi je l'ai pris pour moi, et je me suis dit qu'il fallait que je travaille, que je photographie et que j'√©crive contre. Tout du moins je vais essayer. Au moins une fois par jour.