020222 Je suis fasciné par les lieux déserts, ces endroits qui grouillent de monde en semaine et dont nous sommes, mes collègues et moi, de l'équipe de suppléance, les seuls habitants pendant le week-end. Cela fait des années que je me promets de prendre des photographies de ces lieux oxymores dans ce qu'ils sont prévus pour l'affluence et qu'ils sont justement déserts, projet pour lequel j'applique avec mon savoir-faire coutumier une efficace procrastination, et je suis amusé de voir que cette application obéissante aux consignes déjà énumérées m'entraîne à faire des choses dont jusqu'à présent j'avais repoussé avec opiniâtreté l'exécution au lendemain.

Oxymore

 

Je n'ai plus le droit de vous montrer cette image, m'écrire si elle vous intéresse.

 

020709 De retour en salle, des collègues sont en proie à quelques difficultés pour réparer une tâche d'archivage d'une application à la conception ancienne, pas sûr que je parviendrais à expliquer à tous ce qui est en jeu ici, pas toujours très sur moi-même de comprendre, donc ne nous y risquons pas. Je leur conseille de ne rien faire en ironisant sur le fait que ça ils savent faire. Ils sont habitués à mes frasques, ils ne relèvent même pas.

Application Collègues

 

 

 

023954 Je fais quelques photographies de ce que nous renvoie la myriade d'écrans qui nous entourent, il y a bien longtemps que je ne prête plus qu'une attention de principe très relative à ce que ces écrans représentent vraiment, une manière d'abstraction aux contours mal définis, une vue de l'esprit vraiment, un amalgame binaire dont les ramifications sont tous les jours plus nombreuses et nous sommes en quelque sorte de plus en plus en peine de les comprendre toutes.

Ecran Abstraction

 

 

024045 Je me souviens comme à mes débuts dans ce drôle de métier, j'étais fasciné de voir à quel point mes collègues d'alors ne semblaient pas percevoir combien l'univers dans lequel ils évoluaient était tout droit sorti de livres de science-fiction et comment leurs invectives nombreuses, contre la bécane, quand les choses n'allaient pas comme elles auraient dû, comment ces jurons les emmenaient dans ces territoires incertains du dialogue entre des êtres humains et leur propre construction et puis je suis devenu l'un d'eux, je ne m'arrête plus au débit sans fin des consoles de systèmes informatiques qui dégueulent du message dont très peu du contenu sert effectivement à quelque chose, on dit d'un système ou de sa console qu'ils sont "bavards", ce bavardage contribue sûrement à la perdition des hommes qui s'en préoccupent.

Collègues Informatique

 

 

 

024243 Cette réalité là pour peu qu'elle appartienne effectivement au réél (pourtant je vous assure il y a derrière tout cela des sommes trébuchantes folles dont les montants donnent sans mal le vertige — il s'agit là du fameux marché de l'information, celle qui permet, enfouie dans le bavardage de la machine, d'influer efficacement sur la destinée financière des entreprises, notamment en lui donnant l'opportunité de réduire son personnel, quel beau métier!, lui donnant avantage ou longueur de retard sur ses concurrents) est à l'image de ces écrans de veille pour lesquels les ordinateurs personnels mettent les écrans au repos en construisant, à toute allure, des labyrinthes tubulaires dessinés en perspective à deux points de fuite irréprochable, opération vaine mais réalisée à une vitesse vertigineuse, spectacle pour fascinant qu'il puisse être si l'on veut bien y prêter un peu attention mais qui n'en est pas moins relégué à ces choses mille fois vues et qui sont produites pour cette seule raison qu'il ne coûte rien de les produire, c'est gratuit, mais je n'irai pas jusqu'à dire que cela ne prête pas à conséquence.

Labyrinthe


1 2 >4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33